Apostrophe Muette

La Vitrine am

2015, Paris - FR

Pour sa onzième expérience, La vitrine am invite Sépànd Danesh, artiste peintre iranien né en 1984 à Téhéran.
Arrivé en France à 11 ans sans parler le français, Sépànd Danesh a remplacé l’usage du vocabulaire par la création artistique. Aujourd’hui diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, qui lui a enseigné toutes les techniques artistiques, il conserve un besoin urgent de peindre pour communiquer.
Reflet de son inconscient, ses œuvres sont au préalable construites en 3D sur ordinateur. Sépànd travaille, grâce à l’outil digital, la disposition des objets sur ses toiles. Celle-ci n’est pas préméditée, l’artiste se laisse guidé par le hasard pour trouver la bonne combinaison qui est ensuite retranscrite sur la toile.
Cette composition est essentielle tant les œuvres de Sépànd Danesh mettent en scène des objets (cadres, photographies, polyèdres de Dürer, étagères), et mettent en valeur les espaces qui les séparent comme des respirations.
Le coin est également une clé de lecture de ses œuvres. Cet espace banal revêt chez lui de multiples significations. Synonyme de confrontation et de scission, le coin est omniprésent dans les œuvres de l’artiste. Il bloque le regard, permettant ainsi une réelle confrontation avec la toile, il l’enracine pour laisser vagabonder l’esprit du regardeur. D’apparence parfois désuète, ses œuvres se nourrissent de son histoire, de ses rencontres et donnent finalement lieu à de multiples et riches interprétations.

Nathalie Riché