BIOGRAPHÈME

« biographèmes », ces vies réduites « à quelques détails, à quelques goûts, à quelques inflexions »

Si j’étais écrivain et mort, comme j’aimerais que ma vie se réduisît, par les soins d’un biographe amical et désinvolte, à quelques détails, à quelques goûts, à quelques inflexions, disons des « biographèmes » dont la distinction et la mobilité pourraient voyager hors de tout destin et venir toucher, à la manière des atomes épicuriens, quelque corps futur, promis à la même dispersion ; une vie « trouée », en somme.
Roland Barthes, préface "Sade, Fourier, Loyola"