Écho

Huile sur toile, 100 x 155 cm, 2013

Quand des scènes de guerre vieilles d’un quart de siècle (Iran- Irak 1980-88) n’investissent pas la toile et que « la vie simple et tranquille » semble pour recouvrer ses droits, il s’y glisse un détail qui la menace ou la dément. Rien ne peut faire que ce qui a été n’ait pas eu lieu et que la mémoire des vivants n’en soit pas hantée.
Pierre Bergounioux

Lorsque je me suis engagé dans le coin et que je me suis investi dans la recherche de ses ouvertures, je savais que j’étais conditionné par mon enfance en Iran et surtout par la perte langagière, culturelle, sociale et financière qu’implique l’immigration lorsqu’à mes 11 ans, nous avons quitté le pays.

Que reste-t-il de ce passé ? Quel est son écho dans le présent ?