Entropie

Acrylique et spray sur toile, 100 x 155 cm, 2015

L’entropie caractérise le degré de désorganisation ou de manque d’information d’un système. Une grandeur permettant d’évaluer le degré de désordre d’un système. [1]

(...) Ailleurs, c’est un tableau de Whistler qui fait son apparition, sous forme de citation posée sur une étagère. Pas n’importe lequel. Il s’agit du petit tableau accroché au mur dans le fameux portrait de sa mère par l’artiste anglais, Arrangement en gris et noir n°1. On est dans la grande tradition du tableau dans le tableau. Mais ici, c’est à la puissance au carré. Car le tableau dans le tableau de Whistler est une de ses propres eaux-fortes de la série de la Tamise. Sépànd Danesh cite donc une eau-forte de Whistler dans un tableau où celui-ci se cite lui-même, ajoutant un étage à l’exercice autonymique. Et, dans ce geste citationnel, l’humour revient : c’est bien le même tableau qu’on voit sur l’étagère du tableau intitulé Entropie, p.56, mais en sens contraire ! Toujours le jeu de l’envers…

Bernard Comment [2]