Volupté (Amour et Psyché)

Huile, acrylique et spray sur toile, 100 x 155 cm, 2015

Des suites d’une crise de jalousie de Vénus, Cupidon (Amour) est chargé de rendre Psyché éprise du mortel le plus méprisable. Alors que le dieu s’apprête à remplir sa mission, il se blesse avec sa propre flèche et s’enamoure de Psyché à la beauté insoutenable. Cupidon rend visite à psyché toutes les nuits et lui impose de ne jamais chercher à connaitre son identité. Un soir, terrifiée par l’idée que son amant puisse être un monstre, elle va à son chevet, et découvre son visage à la lumière d’une lampe à l’huile. Une goute d’huile brulante tombe sur l’épaule d’Amour qui se réveille et s’en va furieux d’avoir été trahi.

Rongé par le chagrin et le remord, poussé par son désir de reconquérir l’Amour, Psyché devra accomplir des travaux imposés par Vénus. Elle sera aidée par des fourmis, un roseau, l’aigle de Jupiter et une tour, elle parvint finalement à retrouver l’Amour qui lui donna l’immortalité. Leur amour donna naissance à une petite fille nommé Volupté.

Le paradigme de l’amour et du psyché consiste à actualiser tour à tour les ressentis instinctifs d’une part, et d’autre part, l’analyse de ses ressentis. Suspendre ce paradigme c’est tendre vers la volupté.